Comment valoriser les atouts d’une métropole pour contribuer à son rayonnement ?

La Ville rose est l’étape incontournable au cœur du sud-ouest de la France.

Hier capitale des Wisigoths, aujourd’hui capitale aéronautique et spatiale, Toulouse invite les voyageurs à découvrir ses deux mille ans d’histoire et leur réserve bien des surprises ! À ses performances économiques et scientifiques, la ville qui voit la vie en rose ajoute la beauté de son patrimoine, sa richesse et son effervescence culturelles, ses douceurs gastronomiques et son tempérament joyeux.

Ce subtil cocktail d’art de vivre et de réussites fait de Toulouse la destination idéale pour l’aventure d’un week-end ou d’une vie.

Aujourd’hui nous partons à la rencontre Adrien Harmel, Directeur adjoint de l’Agence d’attractivité de Toulouse Métropole et responsable de l’Office de Tourisme.

Comment valoriser les atouts d’une métropole pour contribuer à son rayonnement ?


1 – Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ainsi que la mission de l’Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole ? 

Je suis Adrien Harmel, directeur adjoint de l’Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole et Responsable de l’Office de Tourisme, qui a la charge de l’accueil des touristes et de la promotion de Toulouse et de sa métropole en tant que destination loisirs.

L’Agence d’Attractivité de Toulouse Métropole a pour mission d’attirer des créateurs de richesses et d’emploi sur la métropole (visiteurs, organisateurs événement congrès, entreprises, cinéma) et regroupe quatre métiers différents :

  • L’Office du Tourisme de Toulouse Métropole, pour la promotion du tourisme de loisirs et l’accueil des visiteurs français et internationaux ;
  • Le Toulouse Convention Bureau, pour l’accompagnement d’événements professionnels (incentive, congrès…) afin de faciliter les démarches et soutenir les projets des organisateurs ;
  • Invest in Toulouse, l’agence de Développement Économique, qui vise à attirer les investisseurs de secteurs particuliers comme l’industrie aéronautique et spatiale, mais aussi la santé, la biologie industrielle, ainsi que l’intelligence artificielle numérique et les technologies vertes ;
  • Le Bureau des Tournages, pour attirer et faciliter les productions cinématographiques, télévisuelles et publicitaires ;

L’Office du Tourisme, qui a intégré l’Agence d’Attractivité il y a 6 ans maintenant, représente aujourd’hui le plus gros de ses effectifs et accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs sur le Donjon du Capitole. Il est en charge notamment de l’accueil des visiteurs, de la médiation et des visites guidées.

2 – Quels sont les objectifs de Toulouse Métropole ?  

L’objectif de Toulouse Métropole est de présenter la Ville Rose et ses alentours comme une destination attractive et durable, tout en consolidant les 23 000 emplois de la filière tourisme en se basant sur un modèle de développement équilibré qui profite autant aux habitants qu’aux touristes.

Nous nous concentrons ainsi sur 4 grands axes majoritaires :

  • Rééquilibrer l’activité entre tourisme d’affaires et le tourisme loisir. En effet, on observe encore aujourd’hui une fréquentation supérieure en semaine que pendant le week-end ou les vacances scolaires – l’objectif étant d’atteindre et dépasser les 60 % de taux d’occupation le week-end. On observe cependant un rééquilibrage entre les deux types de tourisme depuis 7 ou 8 ans ;
  • Répartir les flux touristiques tout au long de l’année en s’appuyant sur un tourisme 4 saisons, grâce à une offre riche en termes d’activités et d’événements ;
  • Se recentrer sur une clientèle européenne et française : 20 % local, 50 % en provenance de France et d’Espagne, et 30 % d’internationaux ;
  • Répartir les flux entre centre-ville et les autres pôles touristiques situés autour de Toulouse, à 1 heure maximum, pour avoir une logique de destination avec les autres communes de la métropole.

L’idée n’est plus de présenter Toulouse comme une destination de city break, mais davantage comme une destination étendue pour découvrir aussi bien la Ville rose que tous les sites limitrophes (notamment Albi et le Piémont pyrénéen), avec un objectif d’allongement de la durée moyenne de séjour (entre 3 et 5 nuits).

Quant au Bureau des Tournages, qui était avant tout très orienté sur une logique de régie et d’accompagnement des producteurs sur tous les aspects pratiques du tournage, est aujourd’hui davantage sur une logique de prospection active. En effet, l’objectif est d’attirer davantage les producteurs de long-métrages dans la Ville rose.

Toulouse propose également une spécificité à destination des producteurs et réalisateurs, à savoir le dispositif Toulouse On Air : en effet, tous les opérateurs disposant de lieux de tournage uniques liés à l’aéronautique ou au spatial se sont alliés pour créer un groupement et faciliter le travail des producteurs qui veulent tourner des scènes d’avion.

3 – Quels sont les atouts de la Ville rose et de sa métropole ?

© Photo Rémi Deligeon

Les attraits touristiques de Toulouse sont nombreux. Cependant, trois aspects se démarquent selon moi :

  • Le patrimoine et l’art de vivre à la toulousaine : ville reconnue universellement pour son ambiance conviviale, Toulouse peut se targuer d’avoir un capital sympathie élevé et une identité forte (notamment gastronomique, avec de nombreuses spécialités locales) ;
  • Une ville jeune (Toulouse est la 2ème ville universitaire de France) avec une effervescence culturelle tout au long de l’année : de nombreux festivals autour de la musique y sont organisés, mais également divers événements sportifs (Toulouse est certes la capitale du rugby, mais pas que !).
  • Toulouse est sans équivoque une terre de pionniers et de scientifiques, et de nombreux sites rendent hommage à ces découvertes, qu’elles soient liées au spatial et à l’aéronautique par exemple avec la Cité de l’espace, Aeroscopia ou l’Envol des Pionniers, ou à des sciences plus généralistes, comme le Quai des Savoirs.

4 – Avez-vous des futurs projets ou actions phares à nous partager ?

De gros projets de réaménagement du territoire sont en cours, notamment autour du développement des activités fluviales, et plus généralement autour de l’eau à Toulouse. Nous pouvons citer 2 grands plans :

  • Le Grand Parc Garonne, qui constitue la colonne vertébrale de notre attractivité touristique puisque tout a été rénové autour de la Garonne pour y développer des activités de loisirs. D’ici 2 ou 3 ans, l’Île du Ramier, qui s’apparentera à un Central Park toulousain, sera un espace entièrement revégétalisé où la Garonne sera rendue aux Toulousains et aux visiteurs ;
  • La revalorisation touristique du canal du Midi, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, avec la volonté d’écarter les voitures de ses berges pour y développer non seulement les activités fluviales, mais aussi fluvestres.

Toulouse sera marquée en 2024 par le grand retour des spectacles de la Compagnie La Machine, originaires de Montaudran. Ce véritable opéra urbain reviendra pour sa deuxième édition à l’automne 2024 et attirera plus d’un million de personnes.

Nous allons également continuer à développer et accentuer notre collaboration avec les destinations limitrophes pour présenter Toulouse comme une destination complète (urbain, montagne, campagne), avec des solutions de transports clé en main, pour pouvoir s’échapper facilement de la ville et mailler le territoire pour en faire une destination globale.

5 – Pourquoi avoir choisi de collaborer avec Travel-Insight pour la gestion des Relations Presse ? 

Nous avons choisi l’agence Travel-Insight pour nous accompagner dans la gestion de nos relations presse car leurs propositions et leur approche étaient intéressantes. Par ailleurs, l’agence dispose de nombreuses références et d’une reconnaissance dans le secteur du tourisme. 

6 – Le mot de la fin : quel message que vous souhaiteriez communiquer auprès des professionnels du tourisme ?

A Toulouse, nous accueillons encore aujourd’hui le développement touristique avec bienveillance et sans aucune méfiance. La ville et ses alentours restent préservés, loin du surtourisme et nous nous réjouissons d’accueillir les visiteurs. Nous avons encore une marge de progression en termes d’accueil pour le tourisme loisirs mais nous restons optimistes.

Par ailleurs, nous avons le plaisir et l’honneur d’accueillir le 26 et 27 mars prochains les Rendez-Vous en France organisés par Atout France. Nous vous y attendons donc nombreux !

Marie Fieng

Chef de projet digital

Méfiez-vous de sa douce voix et de son petit format, notre Marie nous domine dans sa maîtrise des médias sociaux et des nouvelles tendances de communication. Elle écrit nos articles de fonds avec une main de fer, et troque sa main de velours après 19h pour une parfaite maîtrise de l’apéro.